Quelles bases-vie sur un chantier ?

La loi impose aux entreprises de BTP de réserver des espaces de cantonnement à leurs salariés afin de leur garantir un minimum d’hygiène et de confort sur les chantiers.

construction-site-1477687_640

La Code du Travail ne badine pas avec le bien-être des ouvriers du bâtiment. Le texte décline en effet une série de mesures auxquelles les entreprises concernées ont l’obligation de se conformer pour assurer à la fois la sécurité de leurs équipes, et leur offrir des conditions d’hygiène acceptables. L’ensemble de ces services, constitutifs de ce que la profession nomme communément « base-vie »,  sont généralement installés dans un bungalow de chantier, lequel comprend sur une superficie plus ou moins étendue, des équipements sanitaires, des vestiaires et des locaux d’aisance.

Des règles renforcées pour les chantiers longs

En théorie comme en pratique, ces exigences normatives s’intensifient à mesure que l’importance et la durée des interventions menées sur le terrain augmentent. La loi fixe, par exemple, un seuil à 4 mois au-delà duquel se déclenchent d’autres impératifs pour les employeurs, ceux notamment d’installer des toilettes fixes et de les doter de lavabos à température réglable en nombre suffisants, à raison d’un pour dix salariés. Sur les chantiers plus courts (moins de 4 mois), de simples rampes à eau sont autorisées, à condition de les pourvoir de moyens de nettoyage et de séchage.

Pour ce qui est du réfectoire, d’autres critères quantitatifs, liés au nombre de personnes employées sur place, entrent en ligne de compte : outre que ce lieu de restauration doit, dans tous les cas, être tenu dans un « état constant de propreté », un réfrigérateur et un robinet d’eau potable y sont obligatoires lorsque plus de 25 salariés sont amenés à prendre leur repas chaque jour.

Bien évidemment, l’aménagement de vestiaires est  une nécessité légale. Aucun employeur du bâtiment ne peut s’y soustraire, y compris pour les chantiers urbains où la configuration des lieux dans des espaces denses ne permet pas toujours d’installer des locaux fixes (dans ce cas exceptionnel, les employeurs recourent à des véhicules aménagés à cet effet).

Quelles dimensions à prévoir ?

On l’a vu, les dimensions et le niveau d’équipements d’une base-vie sont conditionnés par des éléments de durée (plus ou moins 4 mois de chantier) et d’effectifs. En règle générale, les proportions à prévoir sont les suivantes :

8 personnes par réfectoire de 15 m²

8 personnes par vestiaire de 15 m²

Sanitaires :

 1 WC + 1 urinoir pour 20 hommes / 2 WC pour 20 femmes

 1 lavabo pour 10 personnes

 1 douche pour 8 personnes

Tagged with 

Commentaires fermés