Le projet de loi ELAN veut faciliter la construction modulaire

La réforme du marché de l’immobilier prévoit d’adapter les règles de la commande publique aux spécificités du secteur de la préfabrication.

député-assemblée

Le ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard et son secrétaire d’Etat Julien Denormandie présenteront le 4 avril prochain à l’Elysée leur projet de loi ELAN (Evolution du Logement et Aménagement Numérique) annoncé comme un nouvel ajustement du droit immobilier aux réalités du marché.

Le texte se donne ainsi pour objectif d’accélérer certaines procédures et de mobiliser du foncier afin de « construire plus, mieux et moins cher » comme le signale le préambule de l’avant-projet dévoilé le 12 décembre dernier à l’occasion de l’ouverture d’une conférence de consensus organisée au sein du Sénat.

Encourager le préfabriqué

Le chapitre « Simplifier l’acte de bâtir » déroule notamment un série de mesures aptes à lever les obstacles juridiques qui bloquent les initiatives et ralentissent les chantiers. L’une d’elles vise notamment à faciliter les systèmes de constructions « préfabriqués » en « adaptant les règles d’allotissement de la commande publique et les échéanciers de paiement » peut-on lire dans la première mouture d’ELAN.

D’après l’étude d’impact annexée à cette réforme, les dispositions législatives actuelles qui imposent aux collectivités locales et aux organismes d’Etat de passer un marché en lots séparés afin de les répartir entre différents prestataires (terrassier, maçon, électricien, plombier etc…) ne sont « pas adaptées » à la filière des bâtiments modulaires, laquelle réalise en atelier l’essentiel des composants de gros et second œuvres avant de les assembler sur le site du chantier proprement dit, « en un temps très court ».

Réduire les nuisances de chantier

Or, « de nombreux acteurs publics expriment aujourd’hui le besoin de faire appel à la préfabrication dans leurs marchés de construction et de réhabilitation compte tenu de la rapidité d’exécution de ce type d’ouvrage, de la réduction des nuisances de chantier et de la meilleure maîtrise de l’environnement qu’il permet » ajoutent les auteurs du document.

Pour soutenir le secteur, Elan envisage d’introduire un nouvel article L. 111-1 dans le Code de la construction et de l’habitation, afin d’y définir juridiquement la notion de préfabrication. L’article 32 de l’ordonnance sur les marchés publics du 23 juillet 2015 sera ensuite complété par deux nouveaux alinéas en vertu desquels les acheteurs concernés auront, s’ils le souhaitent, la possibilité d’« inscrire dans leurs commandes des macro-lots adaptés » à des offres modulaires.

Tagged with 

Commentaires fermés