Construction modulaire : la demande publique redémarre

Après un premier pointage réalisé à l’issue du premier semestre 2017, l’ACIM (Association des constructions industrialisées et modulaires)  est désormais en mesure de fournir un bilan annuel du marché de la préfabrication dans le secteur du bâtiment. Tous les signaux sont au vert.

le-havre-1812964_640

Le vent de la reprise continue à souffler sur la construction modulaire, comme le confirme l’ACIM, la principale organisation représentative du secteur. L’association qui fédère une trentaine d’entreprises, vient de compléter son premier bilan semestriel par un second grâce auquel elle dispose désormais d’une note de conjoncture globale portant sur l’ensemble de l’année 2017.

Objectif d’économies

Dans la lignée des chiffres précédents, les derniers résultats observés confirment la dynamique qui, à la faveur de la reprise économique, traverse la filière depuis un peu de deux ans. Un flux de croissance conforté par la place grandissante prise par le modulaire dans les stratégies d’investissement des entreprises et des collectivités publiques soucieuses de réaliser des économies budgétaires et d’amoindrir le poids de leurs immobilisations.

Ce contexte favorable explique la tendance positive mise en exergue par le dernier baromètre de l’ACIM : en un an, le chiffre d’affaires enregistré par le secteur s’est accru  de +8,5% pour culminer à 691 millions d’euros (le rythme de l’activité a même encore accéléré au second semestre, avec un business en hausse de +9,7%). Mécaniquement, ces taux très supérieurs au niveau atteint par le PIB national sur la même période (+1,9%) ont eu un impact positif sur l’emploi et ont fait gonfler les effectifs sur le terrain (+5% par rapport à 2016).

Progression des commandes dans les collectivités

La demande locative, segment historique du bâtiment modulaire, reste la première pourvoyeuse de commandes pour les entreprises du secteur (+10%), devant la vente (+6%) qui poursuit toutefois sa progression depuis six semestres consécutifs.

Du côté des débouchés, l’ACIM observe une forte hausse de la demande dans le BTP (+20%). Mais, « par rapport au semestre précédent, c’est la reprise des commandes dans les administrations qui est élément le plus notable (+5,6%) » note l’association. Quant à l’industrie et les services, ils occupent toujours la plus grosse part dans le chiffre d’affaires global des acteurs de la construction modulaire, soit 37%. Arrivent ensuite les chantiers de BTP (32%) et les administrations (27%).

Tagged with 

Commentaires fermés