Bâtiments modulaires : les fabricants signalent une « reprise de la commande publique »

Le syndicat professionnel des Acteurs de la Construction Industrialisée et Modulaire (ACIM) a réalisé un sondage le mois dernier auprès de ses adhérents afin de prendre le pouls du marché, après six mois d’une conjoncture heurtée par la crise sanitaire.

business-1989130_960_720

La rentrée de septembre s’annonçait cruciale pour la filière, frappée comme l’ensemble des professionnels du « bâtiment » par les incertitudes liées à la situation épidémiologique. Le confinement du printemps dernier, qui avait entraîné le report de nombreux chantiers (surtout entre mars et avril, voir notre précédent article à ce sujet), a été suivi par une période de redémarrage progressive amorcée après la levée partielle de restrictions de déplacements le 11 mai dernier, et l’application strictes de règles sanitaires dans chacune des activités concernées.

Dans un objectif de suivi, le syndicat professionnel du secteur (l’Acim) a interrogé en deux sessions ses adhérents afin de mesurer, dans la durée, l’impact du ralentissement économique et le rythme auquel les perspectives de reprise semblent devoir se dessiner d’ici la fin de l’année 2020.

Reprise des chantiers dans les communes

Le dernier sondage en date, effectué juste avant la sortie de l’été (le 1er septembre), a recueilli plus de 60% de réponses, dont près de la moitié (44%) émanaient d’entreprises qui proposent de la location modulaire. Trois résultats encourageants sont à signaler : aucun des acteurs interrogés n’envisagent une fermeture de site. La part de ceux qui prévoient une augmentation de leurs marges grimpe de six points par rapport à l’enquête de juin, et la crainte d’avoir à rallonger les délais de livraison recule de de 8 points en trois mois. Par ailleurs, près du quart des sondés (22%) anticipent une « hausse » de leurs chiffres d’affaires, indique l’enquête de l’Acim.

Pour rappel, 92% des entreprises qui adhèrent au syndicat professionnel avaient eu recours au chômage partiel lorsque la vague épidémique avait atteint son point culminant, au printemps dernier. Ce chiffre a significativement baissé début septembre, mais il reste encore élevé (78%).

L’autre point positif réside dans l’évolution favorable de la demande : les professionnels spécialisés dans la location ou la vente d’un bâtiment modulaire ont noté une légère progression des contrats signés avec le BTP (+ 0,3 point) et les administrations (+ 0,4). La hausse de la commande publique, qui s’explique notamment par la reprise des projets gelés pendant la crise et le long intermède des élections municipales étalées entre mars et juin, a été plus intensément ressentie par les fabricants de bâtiments modulaires après l’installation des équipes exécutives dans les communes (+ 0,8 point).

Pour rappel, le baromètre « Regards et attentes des élus sur leur territoire et leur urbanisme », diffusé à la fin de l’année dernière, avait permis de cerner l’intérêt grandissant des collectivités pour la solution modulaire, la mieux à même de concilier leur stratégie de développement infrastructurel et leur nécessité de maîtriser les dépenses publiques.

Commentaires fermés